FamilyCoach

MYSTÉRIEUX ÉTRANGER

Il fait chaud ce jour là sur les côtes de mon cœur. Éphémère, inoubliable, c’était déjà notre quatorzième sourire.

null

Il fait chaud ce jour là sur les côtes de mon cœur.

Ténébreux, intense, j’ai lu ma mort inscrite sur tes yeux.

Quand ton murmure a langoureusement apprivoisé mon assurance.

Et dire qu’hier encore je pouvais contrôler ma vie.

Qu’est-ce que les chemins du cœur parfois sont imprévisibles!

Trois, quatre, cinq, six vagues de tendresses ont suffi.

Une pincée d’amour et une tonne de parfums pas plus.

Pour que j’échange mille destins contre ton unique sourire.

Que c’est fou l’amour, il n’a jamais si bien porté son nom.

null

Je perds la raison, c’est la panique des frissons.

Obéis moi, jette moi un sort.

Contrôle, dose jusqu'à l'unisson.

Tic tic tic, toi mon arc-en-ciel, tout ça ainsi que les couleurs du miel.

Tourments- imprudences- des blessures jusqu’à l’infini.

Longtemps, longtemps, longtemps; tu ne m’as plus souri;

apparu, disparu, me laissant une couche de fiel sur la veine.

Il fait chaud ce jour là sur la chaussée de mon cœur.

Maintenant je suis seule, je n’ai envie de rien.

null

Quand tu me manques, soudain quand je tombe malade.

Toi tu m’abandonnes je me vide de mes larmes.

Dans mes peines, tu es, comme autrefois tu étais dans mes envies.

Ce puissant désir en plein cœur me laisse en lambeaux.

Chiffonnée, morcelée comme du papier.

To-ta-le-ment déchirée, brus-que-ment arrachée.

J’ai vu des jours sombres après ton départ soudain, inacceptable.

Il fait chaud ce jour là sur les morceaux de mon cœur

Je n’ai pas eu le temps de m’accrocher à toi comme je m’accroche maintenant à mes espoirs.

À peine, quand je tiens ma plume, je suis ivre de souvenirs.

J’ai écrit à Juliette mes imaginations sans limites, ton prénom ainsi que quelques mots que je n’ai pas eu besoin de choisir.

null

Ce soir, il neige sur la ville, Dominique.

Je suis immobile et sans armes devant ce feu qui luit.

Mes yeux sur la poignée, te supplient de rentrer.

Que les chemins de l’amour parfois sont difficiles!

Il fera chaud ces jours là sur les côtes de mon cœur

D'autres mâles, d'autres bras et un tas de baisers.

Dans des soirées napolitaines, quand ils parleront d’anéantir mes malheurs.

Dans des hivers de rêve, toi, tu seras déjà du passé.

Même si ma volonté demeurait sur l'étagère.

Même s'il m'achevaient ces atroces plaisirs, un quinzième sourire, cette catastrophe .

Muets, mes instincts et moi.

Néant, néant,

Il fera beau de l'intérieur ✨ (...)

#Avril2019

#loveislove

Catégorie(s) :

Partager l'article :

LinkedIn