FamilyCoach

LES VOYAGES OBSCURS

Je voyage à travers le monde tantôt fuyant la guerre et la précarité tantôt renonçant au stress, les discriminations et l’anxiété. Je n’ai pas mesuré le côté obscur de cette aventure, tellement les miens m’avaient déçue. Qu’est-ce qui aurait pu me secouer? ni le froid, ni les hautes vagues et même les menaces de mort ne m’ont fait rebrousser chemin.

null

C’est dommage de devoir quitter le bercail de cette manière. C’est fatal toutes les âmes englouties au fond de la mer Méditerranée.

Nous avions fui les dettes et la misère, perdu nos richesses de premières nécessités. C’est injuste qu’elles profitent seulement à une minorité et au reste du monde.

null

C’est une perte pour l’Afrique tous ces frères portés disparus, c’est triste le nombre d’enfants victimes de cette rude traversée.

null

En leurs mémoires je scrute les défuntes années où nos ventres devenaient de plus en plus creux pendant que montaient l’incertitude et les dysfonctionnements politiques et économiques.

Mais je n’ai pas oublié les marques de fraternité, la joie de vivre et la sérénité malgré tout et surtout la liberté de se déplacer.

null

l’Afrique de mes ancêtres, la même qui aujourd’hui dessine un énorme progrès.

Le continent lumière, celle méjugée par une partie du monde, celle dont ils parlent si souvent, si ridiculement au bout d’une visite, sans prendre le temps de la connaître.

J’ai bouclé ma valise.

Je vais faire un grand tour pour trouver de quoi crier futiles, les nombreuses raisons qui poussent à fuir le seul endroit sur terre encore comparable à un paradis.

#immigration

#Africains

#fevrier2019

Catégorie(s) :

Partager l'article :

LinkedIn