FamilyCoach

TOUT PART D'UN RÊVE

Pendant que le printemps fait son petit chemin, un planning montagneux se dresse sur le mien. Paniquer ou garder la pêche, il faudra choisir au plus vite. 
Depuis quelques jours le temps s'est rajeuni, moins frais le vent qui souffle, le soleil luit avec plus de précisions et les journées se rallongent pour le bonheur de tous. Un nouvel atmosphère comme pour nous dire qu'on a assez dormi.

null

Là il sonne midi, une force inhabituelle me donne envie de bouger. De mon coeur jaillit un nouvel engouement pour la vie, sensation connue des premiers jours de l'an. Je suis toute fraîche; oui l'hiver est fini. Tant pis si bientôt on crie la chaleur, l'avantage sera de retourner à la plage.


Avez vous éprouvé le désir de courir pieds nus dans du sable chaud? Avec hâte, je veux savourer la noix de coco et apprécier l'eau sucrée qui se trouve dans son intérieur.

Je prends la résolution d'enchaîner des cocktails au clair de lune; mais aussi, je n'hésiterai pas à retourner au lac avec mes potes et la guitare; feu de camps ou barbecue, ça on improvisera. Et tout ces soirs enfin, j'aurai le plaisir de dîner avant le coucher du soleil; bien sûr il faudra attendre la tombée de la nuit pour aller au lit ou simplement le faire à une heure déjà définie; c'est à vous de voir moi ça dépendra de mon humeur et si tout se passe bien, je terminerai la saison au Bahamas, à bord d'un yacht de luxe avec ma famille.

null

Pour le moment je suis ici, posée sur le canapé, jouissant de ma liberté de pensée.
 J'ai rêvé de la plus belle des saisons; celle qui nous portera ici et là sans éteindre nos rêves.

Le rêve est libre et gratuit, c'est un généreux présent que nous offre la vie sans discrimination ni risque d'usurpation. Rêvons maintenant! Rêvons tant que nous le pouvons. Parce que la vie est un rêve et que nous sommes encore libres et vivants.

J'aime faire allusion à la situation du détenu qui, privé de son aisance physique, se retrouve à forger son mental parce que désormais son autonomie se base dans son imagination où il peut se déplacer et faire ce qu'il veut mais il peut aussi sombrer quand il décide de tout arrêter.

J'ai une pensée pour un grand homme; il tenait tant à voir une Afrique du Sud démocratique et multiraciale; libéré après 27 années obscures, il devint lumière pour le monde. Quoiqu'il puisse arriver à un être humain, sa liberté de pensée demeure intouchable.

null


Si un jour je n'ai plus de rêve, j'avoue je m'inquiéterais. Pour moi, c'est le moteur de toute réalisation, c'est la seule chose qui me guide vers le bonheur et minimise mes regrets. Alors pourquoi ne te focalises-tu par sur tes petites victoires pour laisser le poids de l'échec derrière toi?

null

Par ailleurs, le rêve est un stimulant sans lequel tout est au ralenti. Il est le carburant qui procurera l'énergie nécessaire pour arborer ce continent; puisqu'il pousse l'homme à l'effort et fait naître l'amour du travail, puisqu'on ferait tout pour retrouver une Afrique nouvelle et victorieuse, puisque moi je donnerais tant pour vivre ce coucher du soleil afro futuriste; vous l'auriez vu; très pur, sans poids ni peine; dans mon rêve, il est meilleur que celui du Wakanda.

Si rêver rêver c'est gagné, il apparaît que celui qui rêve prie inconsciemment et si travailler c'est prié doublement alors que nous reste t-il à faire ?

L'effort accompagne nos rêves pour une vie plus utile.


À suivre...

Catégorie(s) :

Partager l'article :

LinkedIn